Interview Dr. Guillaume Badiou : médecin coordinateur chez Concilio

Interview Dr. Guillaume Badiou

Comment Concilio accompagne les entreprises dans leur programme de prévention ?

1. Pourriez-vous vous présenter et présenter votre rôle au sein de Concilio  ? 

Je suis le docteur Guillaume Badiou, médecin généraliste, urgentiste, et directeur médical chez concilio. Mon rôle est de relier le monde de la santé, de l’entreprise et du digital en identifiant les innovations, en ciblant les usages et en aidant les entreprises à développer des produits utiles pour leurs salariés.

2. Pourquoi les entreprises ont-elles un intérêt à développer des programmes de prévention pour leurs salariés  ? 

La prévention est un enjeu majeur pour les entreprises. Tous les jours, elles doivent faire face à des risques liés aux conditions de travail, mais aussi à des dangers plus globaux dont les causes et l’impact dépassent le cadre professionnel ou les obligations légales.

Il s’agit par exemple des problématiques de santé mentale ou de gestion des risques psychosociaux (harcèlement, stress, violence, dépression, burnout…), qui puisent leurs sources dans la sphère professionnelle mais pas seulement.

Il existe des raisons solides de mettre en place des programmes de prévention ambitieux et globaux, car le manque de prise en compte des problématiques de santé des salariés altère l’image de l’entreprise en plus de nuire à son climat social. Les politiques de prévention inexistantes ou mal menées sont sources de démotivation et favorisent les arrêts de travail ou les accidents. Elles augmentent immanquablement le turnover, notamment des personnels les plus compétents.

A l’inverse, les dirigeants qui prennent le problème au sérieux et qui mettent en place des politiques de prévention globales et dynamiques rendent leurs entreprises plus performantes et plus compétitives : leurs actions, qui sont perçues comme des marques de reconnaissance, sont génératrices d’engagement et de fidélisation.

Le mise en place de programmes de prévention solides est donc indéniablement devenue déterminante pour la performance économique de l’entreprise.

3. Est-ce une obligation légale de mettre en place un programme de prévention ? 

L’article L4121-1 du Code du Travail stipule que «Tout employeur a une obligation de sécurité vis-à-vis de ses salariés ».

Ce dernier doit effectuer une veille, évaluer les risques et mettre en place un programme destiné à les contrer et à les prévenir.

Les sanctions pénales en matière de santé et de sécurité au travail sont devenues à la fois plus fréquentes et plus lourdes au cours de la dernière décennie, du fait de l’obligation de résultat qui incombe au chef d’entreprise en matière d’évaluation et de prévention des risques.

La mise en place de certaines actions de prévention est donc devenue indispensable, mais il n’existe pas de modèle type de programme de prévention et le niveau d’implication des entreprises est variable.

Heureusement, certaines d’entre elles, qui sont tout à fait conscientes des risques, sont prêtes à dépasser les obligations légales en proposant à leurs salariés des programmes de prévention globaux de très haut niveau.

5. Quels sont les actions que les entreprises peuvent mettre en place ? 

Les actions qui peuvent être mises en place sont multiples et peuvent faire appel à des outils variés, comme par exemple des ateliers physiques de formation à l’auto palpation mammaire dans le cadre d’Octobre Rose, ou encore des consultations de dermatologie en entreprise lors de la journée nationale de dépistage du mélanome.

Elles peuvent aussi faire appel à des outils digitaux innovants, en mettant par exemple à disposition des salariés une plateforme numérique de conciergerie médicale comme Concilio, en organisant des webinars de formation aux gestes de premiers secours, ou encore en donnant accès à des téléconsultations de psychologie pour le dépistage précoce du burn-out.

Chez Concilio, nous avons déjà coordonné tous ces types d’actions, et bien d’autres.

Leur concrétisation dépend des pratiques managériales en matière de prévention, mais les directions et les services de santé au travail qui veulent mettre en place une politique globale, volontariste et dynamique, s’appuient souvent sur des outils issus du domaine de la e-santé comme les nôtres pour compléter les actions menées en interne.

6. Les enjeux de prévention ont-ils autant d’importance lorsque les salariés travaillent dans des bureaux ? 

Le bien-être au travail ne dépend pas que des caractéristiques physiques inhérentes aux métiers : par exemple, la charge mentale endurée par certains salariés qui n’exercent pas un métier physiquement pénible fait constamment planer une menace pour l’entreprise.

Les contraintes et pénibilités physiques sont plutôt en régression dans beaucoup de métiers du fait de la mécanisation et de l’automatisation des tâches, mais les contraintes psychologiques liées aux exigences de rapidité, de délai, ou de qualité d’exécution, progressent.

Les conditions matérielles peuvent être satisfaisantes et confortables (lieu de travail agréable, rémunération correcte), mais la dégradation de la qualité de vie au travail est un thème qui demeure encore très souvent évoqué par les travailleurs.

Quoi qu’il en soit, que ce soit dans le cadre des emplois « physiques », ou dans celui des emplois dits « de bureaux », les politiques de prévention doivent être globales, c’est à dire prendre en considération les risques dans l’entreprise mais aussi en dehors de celle-ci.

7. Les services de santé au travail ont-ils un intêret à passer par des prestataires externes pour leur programme de prévention ? 

La santé des salariés ne se limite pas au cadre professionnel, c’est pourquoi de nombreux services de santé au travail font intervenir des acteurs extérieurs qui consolident leur programmes de prévention et les étendent au-delà de l’entreprise.

Ils ont tout intérêt à actionner ces leviers externes, car en améliorant la qualité de vie des salariés de façon globale, ils limitent les risques qui pèsent sur l’entreprise.

8. Que propose Concilio pour améliorer la prévention au sein des entreprises ? 

Concilio propose une gamme d’outils de prévention qui permet aux directions et aux services de santé au travail d’augmenter l’impact de leurs actions de prévention.

Les thématiques sont multiples et englobent tous les aspects de la santé des salariés : l’équilibre mental, l’amélioration de la qualité du sommeil, le dépistage du cancer du sein, la nutrition, ou encore l’apprentissage des gestes de premiers secours. Pour nous, il s’agit d’élaborer, en collaboration avec les services de santé au travail, des réponses adaptées à l’ensemble des problématiques de santé des salariés. Concilio propose ainsi des solutions sur-mesure : un accompagnement à 360 degrés, des téléconsultations de spécialistes, des webinars de formation et de prévention, des interventions en entreprise… Nous développons des outils innovants pour la santé des salariés et travaillons sans cesse à être à la hauteur de l’enjeu.

 

Les nouveaux avantages sociaux pour valoriser vos salariés en 2022

Les nouveaux avantages sociaux pour valoriser vos salariés

Les avantages sociaux en entreprise sont une forme de rémunération indirecte qui vient compléter le salaire. Pour rendre l’entreprise attractive auprès de ses salariés et les fidéliser, il existe de nombreux dispositifs qui optimisent leurs conditions de travail. Ces avantages relèvent de la Qualité de Vie au Travail (QVT) et de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Alors que n’étaient pris en compte auparavant que le salaire et l’épargne retraite, aujourd’hui les nouveaux avantages sociaux misent sur le bien-être physique et mental, les soins de santé, la flexibilité du travail, et les congés. Des domaines qui s’avèrent être les plus plébiscités, notamment depuis la crise sanitaire. Continuer la lecture de « Les nouveaux avantages sociaux pour valoriser vos salariés en 2022 »

Négociation annuelle obligatoire (NAO) : les 5 enjeux clés à aborder

Négociation obligatoire annuelle : les 5 enjeux à aborder

Incontournable rendez-vous interne du dialogue social des entreprises de plus de 50 salariés, la NAO (négociation annuelle obligatoire) a pour thèmes la rémunération, l’égalité hommes-femmes, la gestion des parcours professionnels et la qualité de vie au travail. Si ces points sont abordés systématiquement, il y a une nouvelle façon de considérer la rémunération. 

Continuer la lecture de « Négociation annuelle obligatoire (NAO) : les 5 enjeux clés à aborder »

Santé des Collaborateurs : les entreprises se mobilisent et disposent d’une forte marge de progression

Santé des Collaborateurs : les entreprises se mobilisent et disposent d’une forte marge de progression

Depuis plusieurs décennies, la place de la santé en entreprise n’a pas fondamentalement évolué.  Si chaque salarié est suivi médicalement de façon préventive grâce à la médecine du travail, et s’il a la sécurité de pouvoir être aidé dans ses dépenses d’ordre médical grâce aux complémentaires santé obligatoires depuis 2016, les problématiques de santé sont maintenues dans un cadre légal.

Continuer la lecture de « Santé des Collaborateurs : les entreprises se mobilisent et disposent d’une forte marge de progression »

[Livre Blanc] Découvrez notre guide pratique dédié à la gestion des risques psychosociaux (RPS)

Découvrez notre guide pratique dédié à la gestion des risques psychosociaux (RPS)

Les risques psychosociaux (RPS) sont tous les éléments qui, au sein de l’environnement professionnel, peuvent porter atteinte à l’intégrité physique et à la santé mentale des salariés. Ils sont la résultante de plusieurs variables individuelles, collectives, et sociales, qui les rendent difficiles à définir sur le plan médical et juridique, mais dont le rôle toxique au sein de l’entreprise n’est plus à démontrer. Ils représentent une vraie menace tant pour la santé des salariés que pour la productivité.
Continuer la lecture de « [Livre Blanc] Découvrez notre guide pratique dédié à la gestion des risques psychosociaux (RPS) »

La santé des collaborateurs, un atout RSE pour les entreprises

La santé des collaborateurs, un atout RSE pour les entreprises

Dans les années 1950, aux Etats-Unis, des dirigeants d’entreprise ont eu une idée révolutionnaire : faire plus de bénéfices en arrêtant de ne penser qu’aux bénéfices ! En termes simples, l’entreprise ne se focalise plus exclusivement sur ses profits, mais aussi et surtout sur son impact sur la société.

Continuer la lecture de « La santé des collaborateurs, un atout RSE pour les entreprises »

La santé des collaborateurs, un véritable booster de la marque employeur

La santé des collaborateurs, un véritable booster de la marque employeur

L’accompagnement santé, un atout efficace pour les entreprises et leurs salariés

66% des salariés français estiment que les entreprises ne sont pas assez attentives à leur santé. Ce constat sans appel a émergé de l’étude OpinionWay pour Concilio, les salariés et la santé en entreprise réalisée en avril 2019.

Continuer la lecture de « La santé des collaborateurs, un véritable booster de la marque employeur »

Les problématiques de santé des salariés coûtent 9 milliards d’euros par an aux entreprises !

Les problématiques de santé des salariés coûtent 9 milliards d’euros par an aux entreprises

Ce chiffre effarant vient d’être mis en évidence par l’analyse des résultats de l’étude OpinionWay-Concilio d’avril 2019 sur les salariés et la santé en entreprise. Retour sur un phénomène jamais quantifié jusqu’ici : les problèmes de santé des salariés ou de leurs proches impactent fortement l’entreprise. Continuer la lecture de « Les problématiques de santé des salariés coûtent 9 milliards d’euros par an aux entreprises ! »